mehryl levisse

la réunion des anciens

 

performance

2020

 

activation d'une nouvelle performance pensée pour l'installation

à l'occasion de la table ronde Paysages de la catastrophe

durée variable : performance en continu

 

crédit photo © Thierry Dubois & Maxime-Alexandre Gosselin

 

 

 

 

 

 château dufresne - musée dufresne nincheri

 

montréal / quebec / 05.03.2020

dans le cadre du festival art souterrain

interprètes morgan legaré, alfred muszynski, celia asta

 

 

Au centre de l'installation Transgresser l'ordre chromatique prend place la performance La réunion des anciens.

Celles-ci pensées spécialement l'une par rapport à l'autre sont les deux éléments d'un seul et même projet ne pouvant être dissocié.

 

Trois interprètes vêtus de vert d'incrustation, portant bleu de travail, gants et visage peint deviennent la répétition visuelle d'un seul et même motif de corps. Leurs identités effacées, habillés tels des techniciens, ils placent et déplacent l'ensemble de la statuaire présente dans l'installation dans un ballet incessant de gestes techniques habituellement cachés du regard des spectateurs. De part la répétition, ces gestes de l'invisible mis au jour deviennent chorégraphiques.

Le vert d'incrustation des vêtements faisant écho au vert d'incrustation du cinéma met en avant l'invisibilité des régisseurs et techniciens de musée. Un jeu se met alors en place entre l'invisibilité du technicien déplaçant les statues de l'installation, et la visibilité de ces présences vertes déplaçant des statues qui n'existent pas.