MEHRYLLEVISSE

tératologie

installation in situ

2016

 

céramique, étagères métalliques, bois, taxidermies,

boite en plastiques, contenants en verre, fioles de formol,

coquilles d'escargots, pierres, livres

560cm x 335cm x 250cm

 

 

camp., 2015 - 2017

3 masques sur socles

cuir, tissu, collant, kapok, dentelle, plumes, tapisserie, sequins,

perles, maquillage, cheveux humain, embrases, pompons, galon,

boutons, cheveux synthétiques, cordelette, œillets, fourrure, fil d'or

3 pièces uniques

 

la peau du silence, 2016

fantôme ( sculpture textile)

tissu d'ameublement, cuir, fil, embrases, galon, pompons

pièce unique

185cm x 80cm

 

   centre d'art de l'île moulinsart filé sur sarthe / france / 25.06.2016 - 21.08.2016exposition menée dans le cadre d'une résidence eac hors les murs  texte de salle La tératologie est l’étude scientifique des monstres et des malformations.L'exposition de Mehryl Levisse intitulée Tératologie ou l'étude desmonstres, présente une installation construite comme uncabinet anthropologique monstrueux... à la fois scientifique et fantastique.Parti à la rencontre des monstres sur plusieurs continents,Mehryl Levisse nous dresse une collection hétéroclite, dont les objets sont conçus comme des prélèvements effectués sur le terrain: élémentsissus du milieu naturel du monstre, de son espace d'habitation intime ouencore de sa nourriture et de son langage... Prélèvements decoquillages, de plumes, de crânes et de pierres côtoient vases "en mutation" et contenants de conservation dont l'humain nepeut voir le contenu. Des masques ainsi que la peau d'un fantôme confectionnés par l'artiste sont présentés tels des trophées de chasse.Le portrait ainsi dressé nous questionne également surles comportements monstrueux de l'Homme... Dans le cadre de sa résidence, Mehryl Levisse est intervenu auprèsde trois classes du collège Trouvé Chauvel de la Suze-sur-Sarthe et auprès d'enfants de l'Accueil de loisirs du Val de Sarthe(site de Roëze-sur-Sarthe). Il leur a proposé de travailler autour de la thématique du monstre. Lors des ateliers, les jeunes et les enfantsont réalisés des masques, des costumes, des scénographies etdes petits volumes, tous présentés dans une autre salle du centre d'art. texte de Gaëlle Manach