mehryl levisse

la lune est le soleil

des statues

 

installation in situ

2019

 

sur les murs

estimer que l'émerveillement ne se manifeste pas assez longtemps, 2019

papier peint

impression laser sur dos bleu

motif de 600cm x 300cm adapté aux dimensions de la galerie

 

sur les murs

mères cachées, 2016 / 2019

captations photographiques encadrées

120cm x 80cm chacune

tirages argentiques sur lambda

 

sur la façade

transgresser l'ordre chromatique, 2019

installation in situ

adhésif transparent imprimé

650cm x 700cm

 

 

 

 

 institut français de casablanca

 galerie 121

 

 

casablanca / maroc / 30.01.2019 - 28.02.2019

sur une invitation de martin chenot

 

 

Pour son exposition La lune est le soleil des statues, Mehryl Levisse s’intéresse à un sujet photographique révolu, les hidden mothers (les mères cachées).

 

Les hidden mothers est un genre photographique courant à l’époque Victorienne. Les enfants étaient photographiés avec leur mère, présente dans la photographie mais cachée par un drapé ; tissu, rideau, nappe… La méthode est née de la nécessité de garder les enfants immobiles pendant la prise de la photographie, en raison des longs temps d’exposition des premières caméras.

 

Dans un jeu entremêlant le fond et le sujet, Mehryl Levisse fait apparaître des formes entre des motifs fleuris ou géométriques. De ces silhouettes fantomatiques, seuls quelques éléments se distinguent, animaux de compagnie ou plantes se dressent à la place des enfants. L’artiste crée une installation spécialement pensée pour l’Institut français de Casablanca, mêlant papier peint et captations photographiques. Il réalise également une œuvre monumentale in situ sur la façade du bâtiment.

 

 

- - - - - -

HIDDEN MOTHERS

 

Les Hidden Mothers sont un genre photographique courant à l'ère Victorienne (1837 - 1901),

dans lequel de jeunes enfants étaient photographiés avec leur mère présente mais cachée

dans la photographie. Cela tenait à la nécessité de garder les enfants immobiles pendant

la prise de vue en raison de la longue durée d'exposition des premiers appareils photo.

 

Les appareils photo qui sont devenus accessibles au public au cours des années 1840 avaient

des temps d'exposition allant de quelques dizaines de secondes à plusieurs minutes. Alors que

le temps d'exposition diminuait à mesure que la technologie photographique se développait,

il fallait persuader l'enfant de rester immobile pour obtenir une image claire. L'une des techniques consistait à dissimuler la mère dans le cadre, souvent sous un tissu, ou encore derrière des rideaux, sous des manteaux ou sous une chaise. Les mères ont également parfois été obscurcies en

retirant des parties de la photo ou en les plaçant légèrement à l’écart, afin de pouvoir les rogner.

Les façons de cacher la mère étaient variés. Souvent, simplement drapés de tissu, leur forme est visuellement évidente. Sur certaines photographies, les bras sont clairement visibles.

La pratique de la photographie Hidden Mother a continué jusque dans les années 1920

et s'est estompée au fur et à mesure que les appareils photo sont devenus plus rapides

et plus répandus.