mehryl levisse

animale(s)

 

exposition collective

 

le lieu reposé du chevreuil, 2013

captation photographique

468cm x 295cm

 

l'âme des gibiers, 2012

captation photographique

projection

 

la théorie du corps caché, 2012

captation photographique

400cm x 266cm

 

l'homme qui fut oiseau, 2010

captation photographique

453cm x 301cm

 

le végétalien, 2010

captation photographique

378cm x 298cm

 

 

 

 

 

 le silo u1

 

château-thierry / france / 01.06.2019 - 10.08.2019

commissaire thyphaine granger

 

 

Le premier volet de cette nouvelle série d'expositions s'interroge sur la représentation de la chasse et de la forêt dans l'art. Cet univers fortement présent dans le territoire du sud de l'Aisne l'est tout autant dans la création contemporaine. Il n'est pas question d'en montrer la violence mais toute la poésie et l'invention qui peut resurgir dans la production artistique aujourd'hui.

 

Dans cette exposition, les artistes redonnent vie à des pièces de taxidermie récupérées pour y mêler des éléments plastiques et redonner son âme à l'animal (Claire Barbier, Armelle Blary, Joël Desbouiges). Ils les mettent parfois en scène comme Mehryl Levisse, un artiste originaire des Ardennes qui se nourrit de son histoire personnelle pour créer des comportements et des décors qu'il restitue par le biais de performances ou de captations photographiques. Certains artistes, comme Joël Desbouiges ont même été chasseurs. Il connait particulièrement bien la nature et la faune qui la peuple et en est profondément imprégné. C'est avec beaucoup d'émotion et d'humour qu'il livre un travail plastique inspirée et prolifique. L'artiste France Cadet utilise quant à elle le langage de la chasse en créant des robots trophées étonnants qui dénoncent la pratique de la manipulation génétique notamment. Animale(s) est pluriel ; un second volet au musée Jean de La Fontaine permet à l'exposition du Silo U1 de rayonner à travers la ville ; le prêt de deux œuvres issues des collections du musée de la Chasse et de la Nature à Paris ouvre une passerelle entre Paris et Château-Thierry : et l'intégration de deux sculptures de Mauro Corda (exposé au Silo U1 en 2018) permet à l'exposition de voyager à travers le temps. C'est également l'occasion de redécouvrir le travail du dessinateur Castel Fernando Gonçalves Felix qui expose à la Maison de l'Amitié France-Amérique à la suite d'une résidence de création de près d'un an à l'atelier de l'association Grain de Sels.

 

 

artistes:

Claire Barbier, Armelle Blary, France Cadet, Joël Desbouiges, Mehryl Levisse