mehryl levisse

exhibitions

performances

works + projects

texts

press

curriculum vitae

art au jardin

exposition collective

2019

 

 

château d'esquelbecq

esquelbecq / france / 08.06.2019 - 27.10.2019

commissaire aude de bourbon parme

 

gymnophoria [1], 2018

drapeau costume

180cm x 100cm

 

gymnophoria [2], 2019

drapeau costume

180cm x 100cmm

 

 

 

 

 

Dans les jardins et le parc du Château d'Esquelbecq. Une exposition qui explore le thème de l'artiste et son environnement.

 

Situé entre Lille et Dunkerque, le château d’Esquelbecq est un ensemble architectural emblématique de la Renaissance flamande : ses douves, ses tourelles et son colombier a bulbe (1606) face au jardin a compartiments sont une propriété familiale, classée Monument historique depuis 1987. Une association a été créé au printemps 2017 afin d’accueillir et fédérer autour de la réouverture du jardin a la flamande et de certains intérieurs du château après un long sommeil de plus de 30 ans. Avec ses membres, elle met en œuvre des projets culturels autour de 3 thématiques : les jardins, l’histoire et l’art contemporain. Ainsi, s'est tenue en mai 2018 la seconde édition de la Fete des Plantes qui a accueilli une quarantaine d'exposants et 7 000 visiteurs. Côté art, des artistes sont aussi invités en résidence afin de s'inspirer des lieux, que ce soit de l'architecture du château, de ses liens avec les habitants du village ou des artisans locaux. Ces échanges prennent ensuite la forme d'une exposition estivale : Art au Jardin, incitation faite aux amateurs d'art, de jardins et d'histoire de se rencontrer et de découvrir les autres disciplines. Ainsi, pour la deuxième année consécutive, le château accueille une exposition d’œuvres d'envergure présentées dans ses jardins et son parc, inaugurée a l'occasion de l'événement national Rendez-vous aux jardins et du week-end Une Partie de Campagne, trois jours durant lesquels 13 galeries d'art contemporain exposent leurs artistes au rez-de-chaussée du château, exceptionnellement ouvert.

 

Sous forme de promenade dans les jardins, le parc, la serre, l’écurie et le colombier du château d’Esquelbecq, Art au Jardin présente un ensemble de sculptures, installations et photographies créées par 16 artistes européens et chinois nés des années 30 aux années 90.

L'exposition révèle les réflexions qui unissent ces générations, liées a la relation de l’homme a son environnement politique, écologique ou artistique. Certaines œuvres permettent de penser l’art et sa place dans la société, telles les sculptures abstraites de Norman Dilworth, de Maxime Christiaensen et de Johan Gelper ou la création de Wang Sishun qui intègre la notion de propriété et de risque. D’autres artistes se focalisent sur le lien a la nature, dont Lois Weinberger, Eve Pietruschi, Anne-Laure Cros, Erick Flogny et Dimitri Vazmsky. Bertrand Planes et

Artie Vierkant jouent avec notre rapport aux technologies. La notion d’identité est enfin explorée par Amandine Arcelli, Stéphane Fedorowsky, Lasson et Mehryl Levisse. Ces artistes offrent la possibilité, a travers l’expérience physique de leurs œuvres, miroirs de notre société, de se pencher un instant sur des questionnements existentiels, tout en savourant le plaisir de la contemplation.

 

Mehryl Levisse explore les frontières, les enjeux sociologiques et les représentations archétypales du corps, au travers de la photographie, l’installation ou la performance. Le corps n'est pour lui non pas une fin mais un commencement, un matériau malléable et adaptable aux idées. L'artiste se met en scène dans des environnements de fortune inspirés par son histoire familiale, la littérature, les expériences de vie, la philosophie, la musique, la mythologie, le cinéma, les cultures populaires... A la fois pathétiques et critiques, ces environnements questionnent et parodient la société, utilisant les codes du théâtre et prenant le corps comme s’il était un objet. La transversalité de son travail - il a pratiqué la danse près de vingt ans - l’incite a collaborer avec philosophes, théoriciens du langage, chorégraphes, marionnettistes, chercheurs, danseurs, sociologues.

 

Avec Gymnophoria [1], et ses drapeaux a double fonction, l'artiste réduit les différents éléments d'un costume a la plus simple forme, celle d'un rectangle de tissu. Gymnophoria [1] est exposée sur la grille d'entrée.

 

 

artistes de l'exposition

Amandine Arcelli, Maxime Christiaensen, Anne-Laure Cros,

Norman Dilworth, Stéphane Fedorowsky, Erick Flogny, Johan Gelper,

Lasson, Mehryl Levisse, Eve Pietruschi, Bertrand Planes, Wang Sishun,

Philippe Thill, Dimitri Vazemsky, Artie Vierkant, Lois Weinberger

 

français

anglais