mehryl levisse

exhibitions

performances

works & projects

texts

informations

curriculum vitae

désordre de merveilles

installation in situ

2020

 

 

kiosque abandonné

charleville-mézières / france / 10.10.2020 - 15.11.2020

inauguration à l'occasion de nuit blanche charleville-mézières

 

adhésif

installation in-situ pensée spécialement pour le kiosque

426cm x 250cm x 300cm

 

crédit photo © anthony suply & mehryl levisse

 

 

 

 

 

Cette installation qui se déroule dans le contexte très particulier du post-confinement, s’intéresse aux espaces du commerce local qui disparaissent progressivement du paysage urbain depuis des décennies déjà, suite à l'expansion de grandes enseignes, au déplacement de commerces sur Internet et à la centralisation de l’économie dans les grandes villes. En réponse à ces phénomènes, ainsi qu’à la raréfaction de contacts humains, Mehryl Levisse par une multitude de gestes artistiques cherche à réenchanter ces lieux, aujourd’hui déserts, et à offrir aux habitant.e.s de Charleville-Mézières des moments pour s’échapper du quotidien et renouer les liens sociaux.

 

L'exposition Balak #10 dont il fût le commissaire, occupe les vitrines et enseignes de dix-neuf commerces désaffectés dans les rues de Charleville-Mézières, de la Ronde Couture à la rue du Moulin en passant par l'Hôtel de ville, la place de Mohon, l'avenue Charles de Gaulle et la place Nevers, entre autres. Avec une participation tant des artistes émergent.e.s que des artistes plus établi.e.s, il offre une large variété de formes d’expression artistique et d’approches. Celle-ci va des œuvres graphiques, photographies et installations in-situ jusqu’aux interventions textuelles et partitions ; des propositions poétiques ou teintés d’humour jusqu’aux travaux plus radicaux et politiques. Les œuvres, qui s’insèrent

dans le tissu du quotidien de la ville et entrent en dialogue avec le paysage urbain, composent un parcours ouvert et accessible à tou.te.s.

 

Riche d’une variété de regards et approches artistiques, Mehryl Levisse réalise Désordre de merveilles comme un dialogue avec les œuvres proposées par les artistes durant l'été. Ce projet permet d’attirer l’attention sur les anciens espaces de commerce de la ville et à leur rendre hommage, tout en se penchant sur leur rôle en tant que lieux de désir, d’échanges monétaires, de communication et de socialisation dans une ville. L’installation incite à réfléchir sur l’évolution du paysage urbain et de l’espace public, sur les interactions entre la ville et ses habitant.e.s, ainsi que sur la dématérialisation des rapports humains et l’automatisation de vie qui se sont récemment accélérées partout dans le monde.

 

 

français

anglais