mehryl levisse

poses & play

exposition collective

2015

 

 

la brasserie centre d'art contemporain

foncquevilliers / france / 30.05.2015 - 30.09.2015

commissaire véronique damagnez

 

camp., 2015 / 2017

4 masques

cuir, tissu, kapok, dentelle, plumes, tapisserie, sequins,

perles, maquillage, cheveux humain, embases, pompons, galon,

boutons, cheveux synthétiques, cordelette, œillets, fourrure, fil d'or

pièces uniques

 

 

 

 

 

Par le prisme de plusieurs œuvres à l’intersection de l’art et de la mode, l’exposition offre un regard critique sur

la mode. Elle montre comment chaque individu met en scène son identité à travers la représentation de soi,

l’apparence, l’attitude, et propose des réponses sur les gestes de mise en scène.

 

Cette exposition présente des œuvres qui interrogent les codes vestimentaires et fournissent des interprétations

originales du rôle sociologue et culturel du vêtement. Elle invite à lire ces créations artistiques comme une

métaphore des relations entre individus. L’exposition se focalise sur les différentes formes de représentation

de soi et la relation entre l’art et la mode au plus près du corps.

De l’installation à la photographie ou la vidéo, les œuvres révèlent différentes recherches de styles, de façons

de vivre, d’être tout simplement. Les identités sont multiples. Portraits ou photos de mode, les photographies

représentent différentes séries de récits. Toutes ces propositions étant des déclinaisons de la représentations

de notre identité.

 

Par un fil conducteur, le visiteur est amené à imaginer sa propre métamorphose, en passant par la carapace

ou un simple tee-shirt. Dans cet univers de chiffon, les codes brouillent, il est permis de rêver, de s’amuser,

la mode permet une intervention de soi, un mode d’expression imaginaire. Par le vêtement, dans l’action de

choisir un matériau, un tissu, l’individu se met en scène. Le créateur de mode, dont le travail est une réflexion,

une production d’imaginaires qui relève de la démarche artistique, suggère un mode de vie à ceux qui portent

ses modèles.

 

Les artistes ou créateurs choisissent un médium, un support de transmission et moyen d’expression, une façon

de s’interroger sur notre époque autant que sur nous-même. Ces représentations sont à percevoir comme des

propositions directes de l’idée de lien social autour du tissu.

 

texte de Véronique Damagnez

Directrice de la Brasserie

 

 

artistes de l'exposition

grégoire alexandre, valérie archeno, zhang bojun, hélène delprat,

didier faustino, bertrand gadenne, hans eijkelboom, iwajla klinke,

jacques-henri lartigue, mehryl levisse, christian rizzo, amanda ross-ho,

marjorie van halteren