MEHRYLLEVISSE

ensorcellement par les cornes

captation photographique

2012

 

 

captation photographique

tirage lambda encadré / édition de 3 exemplaires + 1 épreuve d'artiste

 

collaboration avec la chorégraphe meryem jazouli autour de sa pièce contessa

 

 

Contessa, est le nom donné à l’une des plus célèbres légendes de sorcière de la culture marocaine, Aïcha Kandisha.

 

Cette légende décrit un esprit habitant le corps de certaines femmes ou ayant une apparence féminine etqui rend fou celui ou celle qui la rencontre.

Dès l’enfance, chaque marocain(e) est confronté au spectre terrifiant de cette sorcière identifiable à ses pieds de chèvre.

 

À une époque et dans une actualité ù règne une vague impression de chasse aux sorcières, la représentation caricaturale et effrayante de cette figure féminine a inspiré et guidé nombreux questionnements de l’ordre de l’enfermement, de l’assignation, de la diabolisation et surtout de la peur de l’autre.

Ainsi en invoquant cette figure essentielle et famillière il s’agirait d’abord d’identifier les aspects subversifs et inquiétants, qui pourraient être aujourd’hui les simples représentations du corps dansant féminin... Une danse nourrie par un univers de conte où d’autres personnages viendraient à leur tour appuyer et souligner cette représentation fantasmagorique si souvent empreinte d’une réalité brute et animale.

 

texte de Meryem Jazouli